Autres informations et services officiels : www.belgium.be

À propos de la Composante Marine

Opérations maritimes

Les 13 navires de la composante Marine effectuent des missions non seulement dans l’espace maritime belge, mais également à l’échelon international.

En marge des missions classiques dans l’espace maritime belge (destruction d’explosifs, surveillance des eaux territoriales, sauvetage en mer, lutte contre la pollution, opérations de police et contrôle de douane), nos navires participent régulièrement à des opérations et à des exercices aux côtés de l’OTAN, de l’ONU ou de l’UE. Citons notamment le déminage en mer Baltique, la lutte contre la piraterie aux abords de la Corne de l’Afrique et la traque des trafiquants en Méditerranée.

En participant à ces opérations, nos frégates, chasseurs de mines et autres patrouilleurs s’imposent comme des partenaires fiables au sein des escadres multinationales officiant sur toutes les mers du globe.

Sophia

Vingt-cinq pays membres de l’UE participent à l’Opération EUNAVFOR MED, également appelée Opération Sophia, dont l’objectif est de démanteler le modèle économique des réseaux de passeurs et de trafiquants d’êtres humains en les privant de moyens. Les navires et les avions de l’Opération Sophia luttent en outre contre le trafic d'armes dans la région et assurent l’entraînement des garde-côtes libyens.

Standing NATO Maritime Group 1

Le SNMG1 est une escadre maritime faisant partie des forces de réaction les plus rapides au sein de l’OTAN. Elle se compose de quatre à six frégates et chasseurs torpilleurs, ainsi que d’un navire de commandement. Les marines canadienne, néerlandaise, allemande et américaine fournissent chacune un bateau en permanence. Les marines belge, italienne, danoise, norvégienne, polonaise, portugaise et espagnole, quant à elles, complètent l’escadre à intervalle régulier.

Standing NATO Mine Countermeasures Group 1 et 2

Le SNMCMG est une flotte d’intervention composée de dragueurs et de chasseurs de mines chargés de détecter des mines et de les rendre inoffensives. Chaque année, un navire belge participe à cette opération, principalement dans les mers de l’Europe du Nord en ce qui concerne le SNMCMG1, ou dans des eaux plus méridionales pour le SNMCMG2.

African Partnership Station

Il s’agit d’un programme de formation initié par les États-Unis qui utilise notamment notre navire de commandement et de soutien logistique, le Godetia, pour former des marins africains. L’objectif est de permettre à ces derniers d’être mieux armés pour lutter contre la piraterie et les trafics et de sécuriser les eaux territoriales.

À propos de la flotte

A958 Zenobe gramme

Le A958 Zenobe Gramme est le voilier de la Marine. Il est utilisé comme navire-école pour les officiers et les sous-officiers. Son équipage se compose d’1 officier, de 3 sous-officiers, de 3 matelots et de 10 élèves.

Sa devise : Quarendo invenies (Qui cherche trouve)

A960 Godetia

L’infatigable Godetia effectue depuis 50 ans un grand nombre de missions extrêmement diverses. Il fait avant tout office de navire de commandement et d’appui logistique pour une flotte de chasseurs de mines. Mais il est également utilisé pour l’instruction et la formation des futurs marins. Véritable ambassadeur itinérant, il incarne la Belgique partout dans le monde et embarque fréquemment de l’aide humanitaire à destination de pays dans le besoin.

L’équipage se compose de 8 officiers, de 29 sous-officiers et de 55 volontaires. Le Godetia peut, de surcroît, embarquer une quarantaine d’élèves.

Sa devise : More majorum (À la manière des Anciens)

A962 Belgica

Le A962 Belgica est un navire de recherche du gouvernement belge destiné à la surveillance de la qualité de l’eau de mer et chargé de la recherche scientifique en mer.

Le laboratoire embarqué prélève, dans la faune et la flore de la mer du Nord, des échantillons biologiques, chimiques, physiques et géologiques à destination des universités et institutions belges.

À cet égard, le Belgica est une source d’information importante pour l’Institut de Recherche pour l’Agriculture et la Pêche du gouvernement flamand, en matière d’estimation des stocks de poissons commerciaux et d’impact des activités humaines sur le milieu marin.

L’équipage du Belgica se compose de 15 militaires et d’autant de scientifiques civils.

Sa devise : Pro scientia et mare (Pour la science et la mer)

F930 Leopold I et F931 Louise-Marie

Les deux frégates multifonctionnelles de notre composante Marine participent à des missions de maintien de la paix dans le cadre d’une force de réaction rapide de l’OTAN et à des opérations d’imposition de la paix. Elles contribuent également à la diplomatie de défense, ainsi qu’à la défense collective du pays et de nos alliés.

L’équipage se compose de 145 militaires : 15 officiers, 70 sous-officiers et 60 matelots.

Leur devise :

F930 : Audaces fortuna iuvat (La fortune sourit aux audacieux)

F931 : Ad augusta per angusta (Vers de grandes choses par des chemins étroits)

M915 ASTER – M916 BELLIS – M917 CROCUS – M921 LOBELIA – M923 NARCIS – M924 PRIMULA

La principale mission des six chasseurs de mines de la Marine belge consiste à détecter, identifier, neutraliser et/ou détruire tout engin explosif gisant sur les fonds marins ou flottant dans l’eau. Dans le cadre de l'OTAN, ces missions peuvent être élargies aux frontières autres que nationales, afin de défendre les intérêts de nos alliés et de garantir la sécurité de la navigation dans les ports, ainsi que les accès aux voies maritimes importantes et autres points d’ancrage.

Ils sont également utilisés pour la formation et l’entraînement de nouvelles recrues en milieu opérationnel et dans le cadre de missions diplomatiques de représentation de la Belgique à l’étranger.

L’équipage d’un chasseur de mines se compose de 36 militaires : 4 officiers, 15 sous-officiers et 17 matelots.

Castor & Pollux

Nos patrouilleurs Castor et Pollux sont disponibles 24 heures sur 24 pour assurer la sécurité en mer. Ils contribuent dans une large mesure à la modernisation des capacités de surveillance et d’intervention dans notre Zone Économique Exclusive (ZEE).

Avec le concours des autres départements de garde-côtes, les patrouilleurs Castor et Pollux sont utilisés pour remplir les tâches suivantes : contrôles douaniers, missions policières, surveillance de la pêche, lutte contre la pollution et sauvetage ou assistance en mer.

Lire la suite

Travailler à la Marine